Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ce goût-là

20 Mai 2013, 20:04pm

Publié par Les poésies de Juliette

sous la mousse blanche de l’or
parfois décliné jusqu’au soir
parfois osant des reflets noirs
ou couleur des fruits que l’on mord

d’autres troublées couleur de paille
ou flammes rousses qui émèchent
les yeux fous sous les brunes mèches
nos cuivres étincelants défaillent

musique enfin nos dents orchestres
en sourires qui s’accumulent
à espérer les fines bulles
rejouant la danse des astres

j’attendrai l’heure à fond de cale
et bouche sèche au petit jour
escaladant les fûts cœur lourd
de joie nous hisserons les voiles

Ce goût-là

Tu

14 Mai 2013, 23:41pm

Publié par Les poésies de Juliette

tu as un chagrin coincé dans la gorge bestiole qui t’empêche de parler
pourtant ce serait bien machine si tu sortais de ce désert de mots couverts
c’est de l’empathie du cœur à corps mais tu sais bien qu’elle va bien tu le vois bien
tu voudrais être sûre sans armure que tu sauras toujours la protéger
tu trouveras un puits et à grands seaux d’eau salée tu finiras par digérer
tu ne veux pas oublier mais tu ne veux pas avoir peur d’un reflet de ton ombre

Tu

Penser avec toi aux mots de Breton, dire cette humeur-là

11 Mai 2013, 22:13pm

Publié par Les poésies de Juliette

Je suis prisonnière d'une goutte d'eau
Et en attendant que le vase déborde
Sans fin j'entends des cris d'oiseaux discordants
Et en boucle je vois défiler des films
Qui parlent d'horreur d'honneur de corps de cœur
Et d'amour enfin, d'amour si lourd, précieux

Quand choiront les armes couleront les larmes
Comme tombe la pluie ruisselle le lait
S'ouvre une fleur se lève et tourne le vent
Éclate une bulle, de rire un enfant

Penser avec toi aux mots de Breton, dire cette humeur-là

6 mai 2013

6 Mai 2013, 20:29pm

Publié par Les poésies de Juliette

Traverser le miroir
S'en remettre au hasard
Préparez vos mouchoirs

Invoquer Saint-Lazare
Ne plus compter les soirs

Arpenter tant de gares
Incarner tant d'espoirs

Attention au départ
Je voudrais bien t'y voir

Croire au premier regard

Couper en deux la poire

Choisir la même part

Ô début de l'histoire !