Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #occasions

Presque 3 semaines plus tard - finalement laissé inachevé, ce texte - mes mots pour ton premier anniversaire

2 Novembre 2015, 23:01pm

Publié par Les poésies de Juliette

les feuilles sont devenues un peu plus jaunes chaque jour
l’air a pris ce goût de froid électrique le matin
et quand furtivement la lumière a viré au bleu-gris un peu plus tôt le soir
dans mon ventre un écho a résonné par intermittences
comme un grondement sourd et à peine perceptible
le chavirement de mon cœur en reconnaissant la saison qui t’appela
oh mon éclat de chaleur dans le froid nouveau
mon fragment de lumière à la pointe du jour plus tardive
ma petite bulle de douceur au milieu des cris de la ville des cris de la vie
ma petite peau rouge aux yeux bridés entre mes mains étonnées
ta petite frimousse toute douce entre les feuilles d’or et de sang
sous un ciel hésitant et moqueur l’évidence de ta présence contre mon sein
portant entre nous pour toujours les heures suspendues
la surprise la puissance un torrent la nuit le jour la nuit du silence des heures de silence des soupirs longs rauques et fous des vocalises de grave en aigu quand ta voix a pris le relais de la mienne ta peau caramel chaude si chaude et douce si douce ta peau ton sommeil ta respiration ample et sereine ta légèreté mon bébé minuscule mon bébé boule de tendresse mon bébé bulle de secrets oh tout ce que de toi j’ignorais
mon bébé bé-bé-bé-bé ton initiale te va si bien tes joues abricot pêche rose lait miel une pointe de sel ta bouche une fleur une feuille du bonheur

et vos mains vos mains vos deux mains demain hier aujourd’hui tous les jours mes amours
et ce sentiment aussitôt d’être devenus enfin soudainement pleinement et merveilleusement une famille un peu plus grande tout juste cette évidence

Presque 3 semaines plus tard - finalement laissé inachevé, ce texte - mes mots pour ton premier anniversaire

Si moi je ris de joie

14 Avril 2015, 23:44pm

Publié par Les poésies de Juliette

Un jour, mon enfant a six mois.
La vague d’amour est devenue bourrasque de soleil, qui m’envahit, emplit mon corps de plénitude, tout est brûlant, brillant.
Tout a un peu plus de sens.
Les cœurs à l’unisson, dans la maison, s’échangent d’infinis romans dans le silence.
Il y a des perles, des pierres, de l’eau, des éclats et des reflets multicolores autour de chaque geste.
Ah, les gestes, mes bras, les siens, une évidence.
Les rires résonnent profondément, longtemps, partout autour de nous.
Tout tinte et chante.
C’était l’hiver, c’est le printemps, ce pourrait être l’automne.
En vrai il fait si chaud que l’on croirait l’été. La liberté.
Tout est un peu sucré, un peu salé, un peu tendre, affamés que nous sommes.
Plus que jamais, nous savourons la fusion. Elle est devenue consciente, n’est pas encore émoussée.

Je revois le front de ma première née, je n’en reviens pas de celui de ma deuxième.
Et toutes ces étoiles. Accrochées à leurs yeux, à leurs doigts, nos mains.

Si moi je ris de joieSi moi je ris de joie
Si moi je ris de joieSi moi je ris de joie

Trois petits tours et puis reviendront

21 Janvier 2015, 00:46am

Publié par Les poésies de Juliette

Il y a un an je ne pensais qu'à toi
Et toi ici c'est elle, et elle, et elle encore, et elle aussi
Elle dont je ne savais encore presque rien
Elle qui n'a connu que le plus doux, et que la vie a soufflée
Elle qui n'était pas encore née, non loin de là
Elle qui chaque jour m'apprend et m'entraîne

Il y a un an c'était il y a une éternité
Regarder en arrière et pourtant aujourd'hui encore

Je ne pense qu'à vous
Et je voudrais vous dire encore tout cela
Ou plutôt rien d'autre que cela
Au rythme de vos regards, de vos gestes, de vos sourires, de vos voix
C'est le ventre de la terre qui bat au creux de mes mains tout bas

Se délier, se retrouver
Et...
Mais !

Trois petits tours et puis reviendront

Noces de cire, tu sais déjà tout ça mais je n'ai rien trouvé de mieux

29 Août 2013, 10:01am

Publié par Les poésies de Juliette

À la Hague revenir avec toi
Peut-être au Havre s’enivrer
Chevilles aux falaises écorchées
Sur ta peau lécher le sel de St-Vaast

User nos pieds sur les galets

J’accepterai de tanguer
De vagues en vagues irrégulières
C’est écrit dans nos carnets
La fierté de la grande et belle mer

Et tant de kilomètres pour un été

Déambuler dans Cherbourg et partir
S’en aller par le vent cinglé courir

Écrire avec du sable
Des mots pour une fable

L’histoire d’un bateau à roues
Et de canots bleus échoués
Dans mes jumelles te chercher
Tes cheveux ton front tes yeux tes joues

Dans le vent rire de la guerre
Après avoir dépassé les huîtrières
Je serai ta prisonnière
Te chercherai par la meurtrière
Je ne te laisserai pas veux-tu te taire
Mais qu’y-a-t-il d’autre à faire

Sur notre île goûter aux fruits exotiques
Te voler dans les plumes
Te voler l’marteau l’enclume
Mais tu n’es pas sourd et tu connais tous mes tics

Pousser la barrière d’un jardin
Y faucher quelques baies
T’y donner des baisers
Et regarder passer les trains

Remonter en voiture
Faire acte de gourmandise
Appelés car la vague se brise
À repartir à l’aventure

Noces de cire, tu sais déjà tout ça mais je n'ai rien trouvé de mieux

6 mai 2013

6 Mai 2013, 20:29pm

Publié par Les poésies de Juliette

Traverser le miroir
S'en remettre au hasard
Préparez vos mouchoirs

Invoquer Saint-Lazare
Ne plus compter les soirs

Arpenter tant de gares
Incarner tant d'espoirs

Attention au départ
Je voudrais bien t'y voir

Croire au premier regard

Couper en deux la poire

Choisir la même part

Ô début de l'histoire !

Prélude

16 Novembre 2012, 20:21pm

Publié par Les poésies de Juliette

Un blog... j’l’avais pas vu comme ça.
Et puis : pourquoi pas ?
Ici je (pro-/dé-/com-) poserai des mots, des assemblages de mots, de petites constructions, mes fantaisies poétiques.
Aux sujets nombreux... bien qu’à l’heure où j’entrebâille cette porte, la jeune maman en moi s’exprime le plus souvent, tout particulièrement.
Ainsi valse la vie vague satellite.