Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Leurs mains qui se tiennent

    22 juin 2015 ( #Vers de mère )

    Leurs mains qui se tiennent Dans la joie les maintiennent C’est la première chose que tu as faite quand tu as rencontré ta petite sœur : tu as attrapé sa main. Tu l’as attrapée et tu ne l’as plus lâchée. Parfois tu la serres un peu trop fort, ou encore...

  • Deux livres est-ce vrai

    28 janvier 2014 ( #Projet vis-à-vis, #Un peu de prose... )

    Ça faisait trois petits points, deux-trois, deux ou trois, deux trois quatre, et puis se multiplient, et puis s'en vont, et planent, encore, et encore, et encore. Des petits points au milieu de mes rêves, comme des points d'ancrage, hors de ma cage, comme...

  • 19 juillet 2013, sur la route

    21 juillet 2013 ( #Vers de mère )

    Les blés sont couchés A moins qu'il ne s'agisse d'orge A moins qu'il ne s'agisse d'or, je ne sais plus rien sauf qu'il s'agit de toi Je ne sais plus rien sauf que toute ma vie s'agite autour de toi Les blés sont couchés Il y a un an je n'étais pas dehors...

  • Mes théâtres

    09 avril 2014 ( #Projet vis-à-vis, #Un peu de prose... )

    C'était juste un hasard, un merveilleux hasard. Le linge qui séchait, et mes éternels jeux d'entre-reflets. J'avais tout préparé pourtant, mais voilà ce "tout"-là a attendu, plus de deux mois, c'est étonnant comme parfois c'est justement, ou plutôt comme...

  • Si moi je ris de joie

    14 avril 2015 ( #Vers de mère, #Un peu de prose..., #Occasions )

    Un jour, mon enfant a six mois. La vague d’amour est devenue bourrasque de soleil, qui m’envahit, emplit mon corps de plénitude, tout est brûlant, brillant. Tout a un peu plus de sens. Les cœurs à l’unisson, dans la maison, s’échangent d’infinis romans...

  • Tu vois, ce convoi

    14 janvier 2014 ( #Projet vis-à-vis, #Un peu de prose... )

    Québec, début janvier, quelques années plus tôt. Le décalage horaire nous trouve é(mer)veillés, dans un sursaut, un peu hirsutes mais tout à fait alertes, avant les premières lueurs. J'en profite pour les attendre, inlassablement, clignant de l’œil entre...

  • En chemin

    22 mars 2017 ( #Un peu de prose..., #Vers de mère )

    Vous savez, ceux qui parlent seul, à voix haute, dans la rue ; qui crient parfois. Ceux qui chantent à tue-tête, l’autre dans le bus, là, avec son casque sur les oreilles, qui nous retransmet ce qu’il aime si fort avec toutes ses tripes (c’était Johnny,...

  • Dans leurs yeux

    03 avril 2015 ( #Vers de mère )

    Dans ses yeux il y a la forêt la terre des feuilles la terre Dans la forme un angle un accent quelque chose de ceux de son père Un chemin au milieu des herbes folles un peu d’or un peu de vert Et sous un ciel passionné mouvementé les reflets de la mer...

  • Os-saturés

    12 avril 2017 ( #En-vers )

    Tu m'as épingléeRelève la tête, que tu disaisQue tu disaisPasse passe passerala dernière la dernièreResteraira ira pasRira bien qui riraMais ce n'sera pas moiPas toipose ta main tes doigtsLà juste làTu m'as osée désosséeOs-saturée dé-coupéeça faisait...

  • En plein automne

    08 novembre 2013 ( #Images et éléments, #Vers de mère )

    Drôle de saison La nuit monte soudain de la terre Et nous enveloppe Mais ça n'est pas du coton Elle a ce goût de pluie un peu marine mais Version des villes Cet écho de froid qui annonce les longues soirées Et les tendres veillées Il y a ce sentiment...

  • Cette évidence

    11 juin 2013 ( #Vers de mère, #Un peu de prose... )

    Tu me disais on n'aurait jamais pu l'imaginer, on essayait, peut-être un peu parfois, mais c'était abstrait, nous ne pouvions pas la voir. Et puis elle est née, tellement évidente. Et elle change, son visage change. Et c'est pourtant, étonnamment, incroyablement,...

  • Penser avec toi aux mots de Breton, dire cette humeur-là

    11 mai 2013 ( #Images et éléments, #Essais )

    Je suis prisonnière d'une goutte d'eau Et en attendant que le vase déborde Sans fin j'entends des cris d'oiseaux discordants Et en boucle je vois défiler des films Qui parlent d'horreur d'honneur de corps de cœur Et d'amour enfin, d'amour si lourd, précieux...

  • Hommage en vers impairs - un autre

    21 mars 2013 ( #Hommages, #Vers de mère )

    Quand elle est entre ses bras immenses La tête abandonnée sur sa manche Ses yeux me disent vois-tu ma chance Et toujours un peu elle se penche Tendre comme au vent on se balance Bercée comme l’oiseau sur sa branche Tandis qu’inlassablement il danse Et...

  • Hier, deux mains

    27 février 2013 ( #Images et éléments, #Vers de mère )

    Au milieu des éclats de voix un fragment de silence Au milieu des corps animés un geste suspendu Au milieu des teintes vives la douceur de la peau C’était dans l’ambiance rieuse et dans l’agitation La main soudain, large noueuse et brunie, qui s’élance...

  • Le matin

    17 janvier 2013 ( #Vers de mère, #Images et éléments )

    Le matin elle fait l’étoile de mer la mer étale le soleil sur les draps les draps où nichée elle attend la lumière lumière elle se cacherait sous son bras son bras reste ouvert pourtant elle grimace grimace éternue et sourit ma souris sourit de son air...

  • Presque 3 semaines plus tard - finalement laissé inachevé, ce texte - mes mots pour ton premier anniversaire

    02 novembre 2015 ( #Occasions, #Vers de mère )

    les feuilles sont devenues un peu plus jaunes chaque jour l’air a pris ce goût de froid électrique le matin et quand furtivement la lumière a viré au bleu-gris un peu plus tôt le soir dans mon ventre un écho a résonné par intermittences comme un grondement...

  • (En)quête

    13 janvier 2017 ( #Hommages, #Un peu de prose... )

    J’ai ouvert cette boîte à chaussures, depuis le temps que je n’arrivais pas à le faire, puisque là maintenant, j’avais une raison de le faire, c’était tout de suite, c’était maintenant, c’était maintenant qu’il venait de mourir.Il fallait que je cherche.De...

  • Fix you [Alex - I]

    08 mars 2017 ( #Portraits : Alex, #Un peu de prose... )

    Ce que tu n’avais pas imaginé, c’est combien cet amour-là pourrait te paralyser, te changer en statue, sel brûlant, écorce douloureuse, surface étale du buste au-dessus de remous bouillonnants, carapace de métal, souffle coupé court au passage dans l’atmosphère...

  • Que serais-tu [Alex - II]

    11 mai 2017 ( #En-vers, #Portraits : Alex )

    Baiser chantait-il alors toi que savais-tu.Qu’il y aurait des ombres au tableau mais lesquelles.La nuit tu mens ce goût son piège le sens-tu.Tout est un peu plus fort aujourd’hui te dit-elle. L’inflexion de vos chairs alors s’était tue.Mais quand renaît...

  • Pensées décousues raccomodées [Complément de lieu]

    24 septembre 2013 ( #Essais )

    Retrouver le temps des mots. J'arrive à lire toujours un peu ceux qui s'écrivent, ici et là. Mais écrire... Maintenant que le clavier a remplacé la plume, et l'écran la feuille, l'on dit "taper" un texte, des mots, des touches, les "frapper". Pourquoi...

  • Noces de cire, tu sais déjà tout ça mais je n'ai rien trouvé de mieux

    29 août 2013 ( #Occasions )

    À la Hague revenir avec toi Peut-être au Havre s’enivrer Chevilles aux falaises écorchées Sur ta peau lécher le sel de St-Vaast User nos pieds sur les galets J’accepterai de tanguer De vagues en vagues irrégulières C’est écrit dans nos carnets La fierté...

  • Histoire d'air

    18 août 2013 ( #Vers de mère )

    Vous êtes mon inspiration mais est-ce moi qui respire ou bien suis-je inspirée par vous qui est-ce qui me possède peut-être suis-je libre comme l’air mais l’air de quoi je ne sais pas car si parfois je n’en manque pas il arrive que mon souffle soit court...

  • Un tour

    12 juin 2013 ( #Un peu de prose... )

    Pendant quelques jours, elle n’avait pas été là, elle avait été comme absente, elle ne les regardait presque pas, ne leur parlait presque pas, elle allait et venait, elle se promenait dans sa tête, elle était absorbée dans autre chose, par autre chose,...

  • De tes bras souffler la colère du monde

    08 juin 2013 ( #Un peu de prose... )

    J'ai des envies de prose, en ce mois de juin. De fragments. * Tu as claqué une porte, puis deux, puis trois. Un peu plus fort chacune après l'autre. Mais ça n'a rien changé. La colère était toujours dans tes veines. Tu t'es dit que c'était de la violence,...

  • Tu

    14 mai 2013 ( #Vers de mère )

    tu as un chagrin coincé dans la gorge bestiole qui t’empêche de parler pourtant ce serait bien machine si tu sortais de ce désert de mots couverts c’est de l’empathie du cœur à corps mais tu sais bien qu’elle va bien tu le vois bien tu voudrais être sûre...

1 2 3 > >>